Redrapage mammaire

Un redrapage mammaire, aussi appelé lifting mammaire ou mastopexie, est une intervention qui vise à améliorer l’affaissement du sein et la position du mamelon. La grossesse, l’allaitement, la perte de poids et l’hérédité sont des facteurs qui peuvent changer le sein pour le rendre plus pendant, plus affaissé ou moins ferme. Vous êtes potentiellement une bonne candidate au redrapage si vos seins sont ptosés, c’est-à-dire si les mamelons sont plus bas que le pli sous le sein (pli infra mammaire) et pointent vers le bas, s’ils manquent de fermeté ou de galbe. Les incisions pour cette procédure vont varier selon le degré d’affaissement. 

Qu’est-ce qu’un redrapage?

Un redrapage, ou mastopexie en terme médical, est une intervention chirurgicale destinée à remonter, reformer et repositionner les seins tombants (ptosés). Pour corriger l’affaissement, on doit sculpter le sein, réduire l’excès de peau, élever le niveau du mamelon à sa position optimale, au dessus du pli infra mammaire, et réduire au besoin le diamètre de l’aréole. Occasionnellement, une lipoaspiration du bourrelet postérieur ou du bourrelet de l’aisselle est associée.

Il y a plusieurs techniques très efficaces pour corriger la ptose mammaire. Chaque patiente présente une situation particulière et le plan de traitement doit être individualisé. La mastopexie peut être faite seule ou en association avec une augmentation mammaire ; on parlera alors de redrapage sur prothèses.

Qu’est-ce qui cause les seins tombants?

Le sein tombant, ou « ptosé » en terme médical, est causé par une multitude de facteurs incluant les grossesses, l’allaitement, la variation de poids et l’hérédité. Il en résulte un étirement ou un amincissement de la peau et des tissus de support de la glande. Le mamelon migre alors sous le niveau du pli infra mammaire. Une fois affaissé, le seul moyen d’apporter une correction est le redrapage; une simple augmentation mammaire de ferait que grossir le volume, sans améliorer la forme…et le sein serait tout aussi tombant. Il ne paraîtrait que plus lourd ! 

Pourquoi pas seulement un implant?

Dans la majorité des cas, en plus d’une peau et de tissus de support trop élastiques, il y a une malposition du mamelon, qui se retrouve sous le pli infra mammaire. Si on procède seulement à une addition mammaire, on produira un sein plus gros…mais tout aussi tombant. Le résultat ne serait pas très attrayant.

Si par contre les seins sont vides au pôle supérieur et que le mamelon est seulement un peu bas, à la hauteur du pli infra mammaire, il sera peut être possible de mettre en place un implant anatomique, sans redrapage, en acceptant un sein qui demeurera un peu bas mais « naturel ». 

Est-ce possible d’augmenter le volume lors du redrapage?

Combiner implants et redrapage peut être particulièrement utile dans certains cas. Les implants mammaires peuvent être utilisés lors de la mastopexie pour augmenter l’effet de lifting dans les cas où les seins sont petits et ptosés. Cependant, dans les cas où les seins sont déjà assez volumineux, il peut être plus opportun de procéder en deux étapes et de faire d’abord le redrapage, laisser guérir et au besoin faire une augmentation, tout cela afin de ne pas mettre trop de poids sur un sein en voie de guérison.

Quelles sont les incisions d’un redrapage?

Différents patrons d’incisions sont possibles, selon l’excédent de peau à enlever. Cela sera décidé lors de la consultation avec le Dr Têtu. Typiquement, il y aura une incision autour de l’aréole et une autre verticale entre le mamelon et le pli infra mammaire. Il est possible, dans certains cas plus légers, qu’il n’y ait qu’une cicatrice autour de l’aréole ; par contre, dans certains cas plus lourds, on aura aussi une cicatrice horizontale dans le pli infra mammaire. Ces incisions sont nécessaires pour enlever l’excès et retendre la peau du sein et pour repositionner le mamelon.

La sensibilité du mamelon peut-elle changer?

Dans la majorité des cas, la sensibilité du mamelon est inchangée suite à un redrapage. Une perte complète de sensibilité du mamelon est rare suite à cette intervention.

Quelles autres complications peuvent survenir?

Comme dans toute intervention chirurgicale, des complications telles qu’une infection, un hématome ou une mauvaise cicatrisation peuvent survenir. Les cicatrices seront visibles après la chirurgie, mais avec le temps elles vont s’atténuer. Occasionnellement, une seconde intervention peut être nécessaire pour parfaire le résultat. Si des implants sont utilisés, des complications en lien avec les implants peuvent survenir telles une capsule fibreuse, une malposition des implants et autres. Les fumeuses sont beaucoup plus à risque de problèmes de guérison, de type nécrose, avec comme conséquence une mauvaise cicatrisation. Le redrapage mammaire est donc une intervention pour non-fumeurs… On considère une personne comme non-fumeur après 3 à 4 mois d’arrêt de la nicotine.

Cette information ne vous est pas fournie dans le but de vous effrayer, mais bien pour vous permettre de prendre une décision éclairée. Durant la consultation, nous serons heureux de discuter avec vous de toute la gamme de risques potentiels et de répondre à toute question que vous auriez concernant cette procédure. Souvenez-vous qu’aucune question n’est ridicule ou insignifiante.

Quelle sera la convalescence?

Nous vous recommanderons au moins 10 jours d’absence au travail s’il n’est pas trop physique. Des activités excessives dans les dix premiers jours ne feront que prolonger votre convalescence car elles augmentent les risques de complications. La plupart des femmes seront capables de retourner à leurs activités normales après trois semaines.

Une mastopexie est-elle pour moi?

Vos besoins à l’égard d’une correction des seins tombants sont uniques. Il y a plusieurs choix disponibles pour  accomplir cette correction. Le plan de traitement sera établi lors de votre consultation avec le Dr Têtu. Il est recommandé que les grossesses soient terminées avant de considérer une mastopexie puisqu’une grossesse ultérieure pourrait  étirer de nouveau la peau et recréer un affaissement du sein.