Mammographie

La détection précoce du cancer du sein débute avec un auto examen régulier pour détecter les changements et par l’imagerie médicale. Les autres facteurs qui vont accroître le danger de développer un cancer du sein sont les seins denses à la mammographie, l’obésité, l’inactivité physique et une période prolongée d’exposition aux hormones œstrogène et progestérone. La dysplasie mammaire n’est pas un facteur de risque. Le facteur héréditaire est également à considérer, car certaines familles sont atteintes d’une mutation génétique qui accroit de manière importante le risque de développer un cancer du sein. Le Dr Têtu discutera ouvertement avec vous des facteurs de risque et de vos préoccupations à cet égard. En l’absence d’histoire familiale importante ou de doute à l’examen physique, une mammographie de base aux deux ans devrait débuter autour de 50 ans. Détecter un cancer précocement donne à une femme ses meilleures chances de survie.

Vais-je pouvoir subir une mammographie si j’ai des implants?

Le fait d’avoir des implants ne va pas interférer avec la détection mammographique du cancer, lorsqu’une bonne technique est utilisée. Il faudra spécifier à la technicienne que vous êtes porteuse d’implants car il est possible que la technique nécessite trois incidences au lieu de deux, dépendant de la mobilité et de la consistance de la glande mammaire (Technique d’Eklund). 

Quand pourrais-je avoir une mammographie après la chirurgie du sein?

Au-dessus de 35 ans, une mammographie préopératoire sera effectuée, ce qui nous donnera une image de référence. En postopératoire, pour ne pas nuire à la guérison, il est recommandé d’attendre au moins 4 à 6 mois avant de faire une mammographie. Si entretemps vous sentiez une « bosse » ou avez un écoulement du mamelon ou toute autre inquiétude, vous devriez contacter le Dr Têtu pour un examen. Une échographie peut être faite sans danger en tout moment après la chirurgie.