Lifting Facial ou Rhytidectomie

Pendant bien des années, la chirurgie pour le lifting du visage faite dans le but de renverser les signes du vieillissement consistait à tendre la peau relâchée. L’effet ciré et sans expression est maintenant chose du passé. Les techniques modernes de rajeunissement facial nous permettent de produire un résultat plus naturel et plus durable car l’approche actuelle consiste à repositionner les structures faciales qui ont migré vers le bas, à relever les bajoues pour améliorer le contour du rebord de la mâchoire, à redéfinir l’angle cervico-mentonnier et à relever le cercle orbitaire et le front au besoin.

En complément, les produits injectables de remplissage, tels que le Restylane ou le Juvéderm, et/ou les neurotoxines, tel que le Botox, sont souvent utilisés par le Dr Têtu pour produire l’effet « Wow » en rajeunissement facial.

Comment le lifting facial est-il effectué ?

C’est une intervention chirurgicale qui sera individualisée pour vous, selon vos besoins spécifiques. Le lifting facial implique une incision courbe et irrégulière qui débute au niveau du favori ou de la tempe, qui passera devant l’oreille mais qui sera bien camouflée derrière le cartilage du tragus, et qui contournera le lobule de l’oreille à sa base. Selon vos besoins, il sera peut-être nécessaire d’étendre cette incision derrière l’oreille, en prenant soin de la camoufler très haut avant de retourner dans les cheveux. Cette situation est nécessaire lorsque l’on doit corriger un surplus cutané du cou. L’objectif principal du lifting facial est de relever et de repositionner les tissus profonds du visage, soit les tissus de support, et d’exciser la peau en excès sans trop de tension. 

Comment le lifting facial a-t-il évolué au fil du temps?

Dans le passé, le lifting facial consistait seulement à retendre la peau sans faire aucune remise en tension des structures plus profondes du visage. Il en résultait souvent un visage qui n’était supporté que par une peau sous tension. Or comme la peau continue à s’étirer, les résultats n’étaient pas très durables. Depuis quelques décennies, un nouveau type de lifting a été développé et consiste à retendre une structure aponévrotique de support appelée SMAS que l’on retrouve dans un plan plus profond, en plus de retendre plus légèrement la peau. Dans certains cas, le Dr Têtu utilise une technique encore plus nouvelle, développée par des collègues belges et appelée MACS-Lift (minimal access cranial suspension facelift). Cette approche novatrice utilise des fils de suspension en boucle placés sur les membranes de support profondes du visage, pour replacer la bajoue. Cette technique ne requiert pas une dissection aussi extensive et donne, dans les cas bien choisis, d’excellents résultats, particulièrement dans le cas d’un deuxième lifting. Le Dr Têtu pratique cette technique depuis le moment où elle a été introduite en Amérique.

Où les incisions de lifting sont-elles placées?

Un lifting débute en planifiant de façon méticuleuse les incisions. Dans un MACS Lift, l’incision commence au dessus de l’oreille dans la région du favori, et se prolonge vers le bas le long de la marge interne de l’oreille (tragus) et à la base du lobe, ce qui la camoufle très bien. Pour certaines personnes, cela suffit. Pour d’autres, qui nécessitent un lifting plus extensif, l’incision remonte dans le sillon de la face postérieure de l’oreille, très haut, avant de retourner postérieurement vers le cuir chevelu. L’incision devant l’oreille, jamais droite, est planifiée de façon à passer dans le conduit de l’oreille et à suivre les contours naturels, pour la rendre moins visible. Chez certaines personnes présentant une laxité importante ou des bandes verticales au niveau du cou, une petite incision est cachée sous le menton de façon à pouvoir atteindre cette zone pour corriger les dépôts graisseux et estomper les bandes musculaires. Un soin méticuleux est apporté à la fermeture des incisions, faite selon les plus récentes avancées en ce domaine. Les fumeurs sont évidemment exclus comme candidats au lifting car ils présentent trop souvent des problèmes de guérison. 

Le lifting est-il douloureux?

Pour la majorité des patients, il s’agit d’une intervention faite sous anesthésie générale. La grande majorité des patients déclarent qu’ils n’ont eu qu’un inconfort et très peu de douleur suite au lifting. Une légère médication analgésique suffit. 

Puis-je avoir seulement un lifting du cou?

Pour mieux définir le rebord de la mâchoire et l’angle cervico-mentonnier, un lifting inférieur est nécessaire. Il n’est pas possible de retendre le cou sans repositionner les bajoues. Des dépôts graisseux peuvent oblitérer l’angle du cou et créer un double menton ou un « cou de dinde ». Ce surplus de graisse peut être enlevé lors du lifting, par liposuccion. Les bandes musculaires verticales peuvent aussi être améliorées lors de l’intervention.

Quel sera le temps de convalescence?

La convalescence est généralement très rapide, bien que chaque personne guérisse à un rythme différent. Les pansements sont habituellement enlevés et la douche permise pour le lavage des cheveux le lendemain de l’intervention. Il vous sera interdit de forcer, lever des choses lourdes, faire des mouvements brusques et se pencher pour dix jours. Nous vous suggérons de vous soustraire au regard public pour environ deux semaines et de réintégrer votre milieu social après trois semaines, bien que certaines personnes retournent au travail après huit à dix jours. L’enflure et les ecchymoses sont habituellement disparues après deux semaines. Les patients rapportent une sensation de raideur, de tension et de fourmillement pour une période de un à deux mois. Deux mois sont nécessaires avant d’avoir l’impression de reprendre son expression habituelle et d’être très à l’aise socialement avec son nouveau visage. Le résultat final ne sera atteint qu’à quatre ou six mois après la « restauration ».

Combien de temps dure le résultat? Puis-je avoir un deuxième lifting?

Le lifting sera une procédure très efficace pour rajeunir et restaurer votre visage ; cependant, on ne peut stopper le processus de vieillissement, et votre horloge biologique et la gravité continueront à faire leur œuvre… mais à partir d’un nouveau point de départ. Heureusement, vous conserverez toujours l’avantage que le lifting vous aura conféré, et votre apparence sera toujours plus jeune que si vous n’aviez pas eu l’intervention. Avec le temps, comme la gravité fait son œuvre, certaines personnes pourront songer à un deuxième lifting, peut-être après dix à douze ans.

Quand est-il mieux d’avoir un lifting?

Votre indication d’un lifting est habituellement déterminée par votre rythme de vieillissement. Votre processus biologique de vieillissement est largement influencé par l’héritage génétique reçu de vos parents. Si vous notez chez vous une discordance entre votre apparence et comment vous vous sentez intérieurement à cause d’une laxité tissulaire excessive et d’un affaissement de vos traits faciaux, alors un lifting peut vous être utile. Si vous vous sentez déprimé et que vous consultez un plasticien, il ne pourra que remonter le visage… pas le moral !

Une personne âgée peut-elle avoir un lifting?

Une personne de plus de 70 ans peut, si sa condition médicale le permet, avoir un lifting. Souvent, le résultat sera spectaculaire mais parfois le changement peut être important au point d’être presque exagéré et de faire en sorte que l’on ait de la difficulté à s’adapter à ce nouveau visage. Il est important de ne pas viser la transformation extrême. On ne vise pas à ce que l’entourage nous félicite sur notre transformation; on vise plutôt à ce que les gens nous trouvent en forme et plus reposé.

Quels sont les risques du lifting?

Toute chirurgie comporte un risque de saignement, d’infection et de mauvaise cicatrisation, mais heureusement ces complications sont très rares suite à un lifting. Une collection de sang sous la peau, appelée un hématome (1%), peut survenir et devoir être ponctionnée ou drainée. Une liste de produits ou aliments pouvant éclaircir le sang et affecter la coagulation vous sera remise avant l’intervention: prière de bien suivre les conseils à cet égard. Un lifting est une intervention pour non-fumeurs, car les fumeurs ont une atteinte de la microcirculation qui a tendance à spasmer et à produire de la nécrose cutanée, ce qui conduit à un retard de guérison et à de mauvaises cicatrices. On doit aussi réaliser que l’on opère près d’une structure très noble qui est le nerf facial qui commande l’animation du visage. Une lésion du nerf facial donnerait une paralysie d’un secteur du visage. Fort heureusement, cette complication est rarissime et temporaire. Une révision de cicatrice suite à un lifting pourrait être possible, bien que peu probable. Tout ceci sera discuté avec vous lors de votre consultation.

Quoi d’autre pour rajeunir mon visage?

La chirurgie des paupières, ou blépharoplastie, peut être effectuée lors du lifting afin d’améliorer la laxité de la peau et des muscles du tour de l’œil et de réséquer ou repositionner les amas graisseux causant les poches sous les yeux. Après la chirurgie, le résultat peut être bonifié par l’utilisation de produits de remplissage (fillers) de type Restylane, qui viendra compenser l’atrophie tissulaire causée par le vieillissement, ou encore par l’utilisation de neurotoxines de type Botox, qui annule l’effet de ride causé par les muscles d’expression du tour des yeux. Les changements cutanés causés par l’abus de soleil peuvent être améliorés par certains lasers. Cette combinaison de chirurgie rejuvénatrice et de médecine esthétique faite par le Dr Têtu et son équipe peut définitivement produire l’effet « Wow » que les gens recherchent lors d’un rajeunissement facial.

Devrais-je avoir un lifting?

Voilà une question à laquelle vous êtes seul à pouvoir répondre. Lors de la consultation, posez des questions et expliquez au Dr Têtu vos attentes. Lui et son équipe travailleront pour trouver les solutions qui vous conviennent.