Lifting frontal

Le lifting frontal permet de relever le sourcil et principalement sa partie latérale, qui viennent fréquemment alourdir la paupière. On peut également repositionner la partie médiane et réduire la mobilité de cette partie qui contribue à produire un air soucieux.

Alors que bien des patients sont très satisfaits de l’utilisation de neurotoxines comme le Botox® pour contrôler (temporairement) les plis d’expression et le froncement des sourcils médians, d’autres préféreront le lifting frontal dans le but d’élever de façon plus permanente le partie latérale. Lorsque les yeux sont lourds et que les sourcils sont plus bas que le rebord supérieur de l’orbite, une blépharoplastie seule ne produira pas le meilleur résultat et ne permettra pas d’ouvrir suffisamment l’œil. Dans cette situation, un lifting frontal combiné à une blépharoplastie donnera un résultat optimal.

Suis-je un bon candidat pour un lifting frontal?

Les neurotoxines fonctionnent très bien chez les femmes qui ont des plis au niveau du front et des lignes entre les yeux, à la base du nez, à cause d’un froncement excessif. Par contre, ce qui rend une personne bonne candidate pour un lifting frontal est lorsque les sourcils ont chuté sous l’arcade orbitaire supérieure, alourdissant la paupière et rendant la blépharoplastie seule moins efficace.

Comment le Dr Têtu va-t-il évaluer le besoin d’un lifting frontal?

Le Dr Têtu évaluera attentivement l’ensemble de votre visage, particulièrement les paupières et la région frontale, de même que votre mimique faciale. La position des sourcils par rapport à l’arcade orbitaire sera évaluée, de même que l’excès de tissus des paupières supérieures et le niveau de la ligne antérieure des cheveux.

Comment le lifting frontal est-il effectué?

Le lifting frontal peut être fait par endoscopie ou en utilisant une incision cachée très postérieurement dans les cheveux de la région temporale.

Les deux techniques peuvent être faites seule ou en combinaison avec un lifting facial et cervical.